Gwendoline

Rousseau

_Un article dans La Croix

septembre 2015

Gwendoline Rousseau porte un autre regard sur le chômage

Cette jeune diplômée dresse le portrait de vingt chômeurs mettant en lumière des aspects « constructifs » cette période de recherche d’emploi.

Quand cette grande blonde au regard doux ouvre son livre, relié et cousu par ses soins, elle le feuillette avec précaution, tel un objet précieux. Sous le titre « Clameurs », contraction de « classés chômeurs », il propose vingt portraits sensibles de personnes sans emploi, âgées d’une vingtaine à une cinquantaine d’années, dans une mise en page sobre et élégante (1). Sur les feuilles blanches, ses propres mots racontent le contexte de la rencontre. Sur les feuilles grisées, leurs mots à eux sont fidèlement retranscrits. Chaque portrait est illustré d’une image forte. [...]

>lire la suite

_Un article dans le Ouest France

août 2015

Face au stéréotype,
l'autre vision du chômage

Saint-Herblain. Gwendoline Rousseau a rencontré près de 20 chômeurs pour réfléchir aux bénéfices de cette situation. Résultat : un livre et une mention.

En juin 2015, Gwendoline Rousseau termine ses cinq années d'études à l'école de communication visuelle de Nantes. Le thème de sa soutenance : « Le chômage : une période positive pour les chômeurs. » Il fallait oser [...].

>lire la suite